LFF in numbers . FFL en chiffres
43.300 spectators, among which 19.700 since 2012
43.300 spectateurs, dont 19.700 depuis 2012
528 films screened, among which 211 since 2012

528 films projetés, dont 211 depuis 2012

780 press articles, among which 517 since 2012

780 articles de presse, dont 517 depuis 2012

99 new directors promoted, among which 30 since 2012

99 nouveaux réalisateurs lancés, dont 30 depuis 2012

The first edition of the Festival took place in 2001. It was created by a group of young cinema lovers, under the name of ..né.à Beyrouth: Pierre Sarraf, Nadim Tabet, Wadih Safieddine and Danielle Arbid. At the time, the "festival" was called the ..né. à Beyrouth festival or "Rendez-vous du cinéma libanais". Screenings happened at the French Cultural Center, which supported the event alongside a few other sponsors. Throughout the years, the festival gained in importance and popularity and the "rendez-vous" developed into a real "festival". To accommodate the growing number of spectators, screenings had to be organized at the Metropolis Empire Sofil. With time, it also evolved from a one theater to a two theater program. As of 2007, the festival was officially renamed the Lebanese Film Festival.

The formula worked wonders because it offered a platform for young local filmmakers to show their work in a theater, sometimes for the first time. And at the same time, we would also invite more established filmmakers to present their work and talk about their experience in the world of cinema outside Lebanon.

 

Except for 2006 - because of the July War, and 2011, the Festival took place every single year despite the sometimes unstable local political and economic situation. In a country where the future always seems to be 'on the edge', we are proud to say that we were able to make this event last more than a decade and actually celebrate its 13th Anniversary in 2018.

 

Since 2012,..né.à Beyrouth has been focusing on its film production activities and has handed over the organization of the Festival to Bande à Part Productions, headed by Sabyl Ghoussoub and Carol Mezher. It’s been since a living proof of the vitality of Lebanese cinema at times where it has also been gaining more and more international critical acclaim.

 

The Lebanese film festival is currently managed by its new director Wafa’a Céline Halawi since 2015 and is held every two years.

 

The goal of this festival remains the same: to offer a privileged tribune for Lebanese directors in order to help them show their work and meet with their audience, but also promote and encourage production initiatives in Lebanon.

 

It carries on with its four prizes: best fiction, best documentary, best first film and best experimental film, and keeps a constant window on world cinema in all its forms.

La première édition du Festival a eu lieu en 2001.  Elle fut créée par un groupe de jeunes cinéphiles sous le nom de ..né.à Beyrouth: Pierre Sarraf, Nadim Tabet, Wadih Safieddine et Danielle Arbid. à l’époque, le ‘’festival’’ s’appelait ‘’le festival ..né. à Beyrouth’’ ou "Rendez-vous du cinéma libanais". Les projections avaient lieu au Centre Culturel Français qui soutenait l’évènement aux côtés de quelques autres sponsors.

Au fil des années, le festival a gagné en importance et en renommée et le ‘’rendez-vous’’ s’est développé en véritable festival. Pour accueillir le nombre croissant de spectateurs, les projections ont du être organisées au cinéma Metropolis Empire Sofil. Par la suite, il est passé d’un programme à deux salles au lieu d’une seule.  à partir de 2007, il a été officiellement appelé Festival du Film Libanais.

 

La formule fit des merveilles parce qu’elle offrit aux jeunes réalisateurs locaux la possibilité de présenter leurs films dans des salles de cinéma, parfois pour la première fois. En même temps, des réalisateurs plus confirmés étaient invités pour projeter leurs films et parler de leurs expériences dans le monde du cinéma à l’étranger.

 

Sauf en 2006 - à cause de la guerre de juillet - et en 2011, le festival eut lieu chaque année malgré la situation instable politique et économique du pays. Dans un pays où le futur semble toujours au bord du précipice, nous sommes fiers d’avoir pu faire durer cet évènement pendant plus d’une décennie et célébrer ainsi son treizième anniversaire en 2018.


Depuis 2012, ..né.à Beyrouth s’est concentré sur la production de films et a donné le relais de l’organisation du festival à Bande à Part Productions, sous la direction de Sabyl Ghoussoub et de Carol Mezher. Depuis, c’est la preuve vivante de la vitalité du cinéma libanais alors qu’il recevait de plus en plus de succès à l’international.

 

Le Festival du Film Libanais est actuellement géré par sa nouvelle directrice Wafa’a Céline Halawi depuis 2015 et a lieu chaque deux ans.

 

Le but de ce festival reste le même: offrir une tribune privilégiée aux réalisateurs libanais dans le but de les aider à projeter leurs films et rencontrer leur public, mais aussi encourager et promouvoir les initiatives de production au Liban.

 

Il poursuit aussi avec ses quatre prix qui récompensent la meilleurs fiction, le meilleur documentaire, le meilleur premier film et le meilleur film expérimental, tout en gardant une fenêtre constante sur le cinéma mondial sous toutes ses formes.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
© 2019 Bande à Part Productions